Une rencontre avec Jean-Marie

Jean-Marie LHUILLIER, contrebassiste

QU’EST-CE QUI FAIT VIBRER LES AMATEUR·TRICE·S ?

En musique ?

Alors ce qui fait vibrer mon instrument, ma contrebasse, c’est le frottement de mon archet sur ses cordes. Et ce n’est pas très facile car elle ne se laisse pas faire, contrairement aux autres instruments de faible taille. En effet, parfois elle n’est pas assez humide donc il faut l’humidifier…. Et quand on joue en hiver dans une église, elle n’est pas assez chaude. Elle est pénible !

Mais lorsque le frottement parfait se produit, le dos de ma contrebasse se met à vibrer, la vibration se transmet à mon bassin qui vibre à son tour. Parfois le sol entre également en vibration, tremble et le plaisir est total ! Mon prof n’avait que ce mot à la bouche : le son, le son, LE SON !!!

Je comprends maintenant.

Le plaisir le plus jouissif quand on joue de la musique, c’est le frisson ressenti par la beauté d’une phrase, d’une intention musicale, d’un accord ou d’une connexion complice et intense. Frissonner est un plaisir très solitaire, voire égoïste, mais c’est bizarre, il faut qu’il se passe collectivement quelque chose pour que ce frisson se produise (mon cas personnel). Il arrive très fréquemment  lorsque je joue de la musique de chambre et assez souvent aussi en orchestre avec les Ondes plurielles (surtout). Mais il peut ne pas se produire ; ou bien seulement quelques tous petits instants. Mais ces quelques instants justifient les heures de pratique de la musique, les examens, les « amas d’heures » d’amateurs, les week ends interminables de répétitions, etc…

Ces instants n’arrivent que si les âmes sont connectées. Un effort d’écoute mutuelle est nécessaire. Est-ce cette écoute mutuelle qui permet la création de l’amitié ou l’inverse ? peu importe, les musicien·ne·s de cet orchestre sont tous mes ami·e·s, et cela aussi est une raison de vibrer.

Dans la vie ?

Mon passe-temps en dehors de la musique avec les orchestres, c’est la musique… le piano, et la musique de chambre en trio Piano / Violon / Violoncelle. Avec Ralph et Isabelle (eux aussi membres de l’orchestre) on explore le répertoire du trio pour Piano. Et c’est extra. Que de chefs d’œuvre !!

Mon métier, c’est ingénieur chez Renault, et je m’occupe du confort thermique de nos clients… Pas facile !

Dans tes rêves ?

Mes rêves ? Jouer plus, jouer mieux. A part ça, Alice et l’équipe d’Ondes plurielles rêvent pour moi. Vos rêves sont encore plus beaux que les miens, alors je suis comblé ! Et je laisse passer les rêves comme dit la chanson.